• Accueil
  • > Archives pour janvier 2007

Marocains…eureka!!!

17012007

Si l’on fait référence au nombre de projets de recherche réalisés en partenariat avec des correspondants étrangers, on ne peut que conclure à l’existence d’un fort potentiel national en matière de recherche.

Les chercheurs marocains sont manifestement inventifs dans de nombreux domaines mais il semble que, pour des raisons économiques et budgétaires, les résultats auxquels ils parviennent ne sont qu’exceptionnellement valorisés localement. Au bout du compte, les brevets sont déposés hors de nos frontières et le fruit des applications issues de ces travaux de recherche ne profitent que marginalement au Maroc. Paradoxalement, la Maroc pourrait même parfois se trouver en situation de payer l’utilisation de produits développés à l’intérieur même de ses frontières, par ses propres chercheurs, voire dans des laboratoires publics.  

Aujourd’hui, les économistes sont unanimes à reconnaître qu’il existe une très forte corrélation entre la densité des ativités de recherche menées dans un pays et le rythme enregistré par la croissance de son économie. Le monde vit désormais à l’ère de l’Economie du Savoir.  La construction d’un avenir prospère passe aussi par l’adhésion à ces principes. Le travail de recherche doit ainsi être valorisé et sa portée en terme de contribution à la production de richesses nationales mise en valeur.

La mise en place d’une politique publique de soutien à la recherche devrait par conséquent constituer une priorité. Plusieurs actions ont été engagées par divers acteurs économiques publics et privés mais il n’est pas sûr qu’elles l’aient été dans un cadre optimal.  Un énorme travail de défrichage devrait donc être entrepris. L’organisation d’assises nationales autour du thème de la recherche et le recours à la contribution de tous les intervenants potentiels dans ce domaine (pouvoirs publics, chercheurs, entrepreneurs, représentants du secteur financier et associations spécialisées…) seraient de nature à aider à tracer les grandes lignes d’une politique nationale de soutien à la recherche et à l’innovation. La référence aux expériences développées à l’étranger serait tout aussi utile.

Dans une telle perspective, et pour engager le débat autour de la recherche dans notre pays, comment répondriez-vous aux questions suivantes:

- quelle est la nature des décisions d’ordre institutionnel et financier que pourrait prendre l’Etat pour donner son élan à la recherche scientifique dans notre pays?

- quelle forme pourrait prendre la contribution des acteurs privées à cette entreprise?

- quels sont les domaines dans lesquels les chercheurs marocains présentent de fortes compétences distinctives reconnues sur le plan international?

- est-il envisageable de mettre en place un observatoire et une structure d’appui des projets avancés et aux applications développés en partie ou en totalité?

Que nos chercheurs sillonnent désormais le monde pour faire cas de leur génie créatif et non plus pour voir leur génie exploiter pour des niveaux de rémunération qui dépassent tout entendement…parfois la simple couverture des frais découlant d’un déplacement et d’un séjour à l’étranger. Est-ce normal?







Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
µTime |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robert robertson
| Le VP Marie-Victorin
| TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU...