• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Climat…quand tu nous tiens.

22022007

Les pluies sont de retour à la satisfaction des Marocains. Les populations rurales, plus que les autres, vont retrouver l’espoir. Si l’année agricole qui s’annonce ne présente pas le profil d’une année exceptionnelle, il n’en reste pas moins que les vertus d’une pluviométrie même tardive sont immenses.

Néanmoins, je m’étonne que tous les ans, à la même époque, le même débat est reconduit et la même inquiétude resurgit. Systématiquement, l’on nous agite le spectre du faible niveau de croissance de l’économie qui découlerait d’une mauvaise année agricole. Comme si, au Maroc, les  performances de l’agriculture étaient déterminantes et qu’elles constituaient, à elles seules, l’unique source de création de richesses, excluant toute autre source de croissance.

Une bonne année agricole est naturellement toujours la bienvenue…mais une année « sans » ne doit pas être une fatalité. Le Maroc dispose de suffisamment d’autres ressources à commencer par celles de ses hommes pour fonder ses projections sur des potentialités qui ne dépendent pas de variables aléatoires comme le climat.

La force actuelle des Etats Unis et de l’Europe découle directement des efforts engagés et des moyens mobilisés par ces pays dès les années 60 pour encourager la recherche. Dieu, que ce domaine est passionnant. Et si l’on essayait de faire un travail d’identification de nos forces pour porter justement nos investissements en direction des compétences qui nous distinguent des autres et des richesses qui nous sont propres ? Voyez-vous des niches dont l’exploitation contribuerait à atténuer nos inquiétudes et à réduire notre propension à rester rivés sur nos écrans de télé pour savoir…si la pluie sera au rendez-vous?

 




Je t’aime, père…tu sais?

6022007

pere.jpg

Ce matin, je voudrais avoir une pensée pour mon Père…il était si bon et la vie a parfois été si dur pour lui. Mais rien, jamais rien ne lui a fait baissé les bras. Digne il a été, digne il est parti, avec cette assurance propre à ceux que le sentiment du devoir accompli grandit.  Il est parti le visage rayonnant dans une espèce de simple sommeil profond…il est des blessures qui ne cicatrisent pas. Puisses-tu reposer en paix.

Je t’aime profondément, Père, et Dieu seul  sait combien ton absence est bien pénible à vivre.







Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
µTime |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robert robertson
| Le VP Marie-Victorin
| TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU...