• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

De l’intérêt de la presse…mais pas de n’importe quelle presse

28102009

Un ami me racontait récemment combien, étudiant à Paris au début des années 80, il lui était difficile de faire preuve d’assiduité à la fac. Quotidiennement, pendant que ses camarades suivaient régulièrement leurs cours et prenaient notes, lui, alignait les petits boulots pour faire face à un quotidien pas toujours très facile. Cette année là, il préparait sa maîtrise de sciences politiques dans une université de la région parisienne. Personne n’aurait misé sur sa réussite. Cela était tout simplement impensable. Il était à l’université ce que l’éclipse est au ciel…un phénomène rare.

Non pas que sa volonté s’était volatilisée. Il connaissait son programme. Il avait acheté quelques manuels de base. Certains camarades lui faisaient des copies des notes prises pendant les cours magistraux. Mais tout cela était-il suffisant pour l’aider à solder ses comptes avec le second cycle de l’Université? 

Et bien figurez-vous qu’il finit par la décrocher, cette fameuse maîtrise, sans quasiment avoir jamais fréquenté les bancs des hamphithéâtres de son univesité.

Cet ami, si vous lui demandez aujourd’hui comment cela fut possible, il vous répondra que ses enseignements, il les a puisé dans les colonnes du quotidien LE MONDE, entre deux stations de métro. Plus qu’un journal, Le Monde était une institution, un guide…un phare qui aide à mieux repérer la côte lorsque les temps sont brumeux…et une école aussi. C’est à travers ses lectures que cet ami a apprivoisé les rudiments de la sociologie politique et du droit constitutionnel. D’autres y ont puisé leur inspiration politique à l’occasion d’une échéance électorale. D’autres encore y ont attrapé la fibre écologique.

Un bon journal est un journal qui fait sienne cette ambition éthique. Un bon journal est aussi un journal qui vit, sous le signe de la responsabilité, dans la conviction qu’il est un acteur majeur de la dynamique d’émancipation de la société.

Tout cela pour dire que c’est de ce genre de presse que nous devons rêver… pas d’une presse paresseuse, passant le plus clair de son temps à surveiller par le trou des serrures ce qui se passe dans l’intimité des chaumières. Cette presse là présente le double inconvénient de n’intéresser que les voyeurs et de ne rien apporter au débat. Ce n’est pas ce qu’on y lit qui nous aidera à élargir le spectre de notre culture générale. Non, jamais personne n’a bâti l’avenir en faisant du ragot l’essentiel de son fonds de commerce.     







Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
µTime |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robert robertson
| Le VP Marie-Victorin
| TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU...